Actualités

Qu’est-ce que la « mobilité connectée » ?

Définition de la mobilité connectée, qui change peu à peu les usages des transporteurs routiers


Si l’expression « mobilité connectée » est bien connue, son acception n’est pas forcément claire pour tout le monde. Et pour cause : il s’agit en quelque sorte d’une métonymie, cette figure de style que l’on emploie lorsque l’on dit « boire un verre » et non « boire le contenu d’un verre ». 

C’est-à-dire que « mobilité connectée » désigne à la fois le fait d’être connecté partout à internet, où que l’on soit, et les moyens qui sont mis à notre disposition pour qu’on le soit. Non pas le contenu et le contenant, en l’occurrence, comme pour le verre, mais les moyens et leurs conséquences. Dans les deux cas, une relation de cause à effet. 


Sur le site Fleet Street, la « mobilité connectée » que nous évoquerons désignera quasiment exclusivement les moyens mis à disposition dans le domaine du transport pour permettre ce lien permanent à internet et leurs conséquences sur les usages.
Économies de temps et de carburant

Dans le secteur du transport, justement, les véhicules intelligents et communicants existent déjà, bien sûr, sont précieux pour les transporteurs aujourd’hui et le seront plus encore demain. Ce sont eux qui permettent de recueillir nombre de données et de les exploiter pour parvenir à une plus grande efficacité énergétique, à un meilleur soutien des salariés et à un gain de temps et d’argent considérable, notamment. 

Les écosystèmes permettant de traiter ces données existent, eux aussi, à l’image de ce que propose Michelin Solutions avec Effifuel. 

La mobilité connectée crée de la valeur économique, d’abord en favorisant les économies de carburant et de temps pour les entreprises. Elle permet d’optimiser le chargement et le stationnement et crée aussi tout un écosystème économique autour de l’adaptation des flottes à cette nouvelle technologie. La mobilité connectée autorise aussi une meilleure utilisation des ressources naturelles
, en réduisant donc la consommation de carburant et en fluidifiant le trafic, entre autres.

Mobilité connectée, télématique : une avancée et des polémiques 

La télématique est incontestablement un bienfait pour les transporteurs routiers, mais n’est pas sans susciter quelques inquiétudes

La télématique est susceptible, à court terme, de bouleverser la vie des transporteurs. 

On l’a vu, les véhicules connectés permettent la collecte et l’analyse d’informations qui pourraient faciliter la tâche des conducteurs, améliorer la fiabilité des entreprises, la sécurité, etc. Si les voix sont nombreuses à saluer de telles avancées, et si le sens de l’histoire du transport semble inéluctablement aller vers toujours plus de télématique, celle-ci est pourtant loin de faire l’unanimité chez les observateurs. Principal point d’achoppement: les risques liés à une telle technologie.

Presque 100% des véhicules sont vulnérables

A priori, la télématique réduit les possibilités d’erreur humaine amenant un accident, fluidifie la circulation, permet de prévenir plus vite et mieux les secours, etc. Pourtant, « presque 100% des véhicules utilisant une technologie sans fil sont vulnérables aux piratages informatiques », dénonce Edward. J. Markey. 

Ce sénateur démocrate américain a supervisé une étude portant précisément sur la sécurité des véhicules connectés. Sur les seize constructeurs interrogés, « seuls deux ont été en mesure de répondre précisément sur leur capacité à diagnostiquer ou à répondre à un piratage en temps réel », dénonce le sénateur du Massachusetts. Sans pour autant paraître en mesure de l’empêcher. « Ils n’ont pas fait leur travail pour nous protéger», en conclut Edward. J. Markey. En cas d’attaque massive, aucun constructeur proposant aujourd’hui des véhicules connectés ne serait capable d’assurer la protection de ses utilisateurs « contre ceux qui désirent collecter et utiliser des données personnelles du conducteur », poursuit le rapport.

Un détournement très simple

La protection des données personnelles, donc, voilà un premier point sur lequel les véhicules connectés posent problème. Mais ce n’est pas le plus grave. « Il y a un manque clair de mesures de sécurité appropriées pour protéger les conducteurs contre les pirates qui pourraient prendre le contrôle d’un véhicule », prévient Edward. J. Markey. On imagine aisément quelles désastreuses conséquences pourrait avoir un tel détournement, en particulier si la cible est un poids lourds transportant, par exemple, des matières dangereuses. 

Verse-t-on, en l’espèce, dans le catastrophisme d’un scénario hautement improbable? 

Loin de là: la chaîne américaine CBS a lancé à un hacker le défi de pirater un véhicule -une voiture en l’espèce, mais le principe serait le même pour un camion-, ce qu’il est parvenu à faire avec une facilité confondante. En quelques clics, l’informaticien est arrivé à contrôler le véhicule à distance, à l’aide d’un ordinateur, agissant sur l’accélération, le freinage, l’extinction des phares et trompant même le conducteur sur les données du tableau de bord. Pire, ce dernier n’a pas pu freiner lorsqu’il a voulu reprendre le contrôle de la voiture.

Un budget sécurité plus important

Les risques de piratage des véhicules connectés n’est donc pas théorique. Dès lors, et c’est la recommandation du sénateur américain, les constructeurs doivent consacrer un budget beaucoup plus important à la sécurisation de leurs systèmes, pour que ceux-ci bénéficient des mesures les plus efficaces en la matière. Permettront-elles d’éliminer 100% des risques de piratage? Probablement pas. Mais elles les réduiront de manière si drastique que les risques liés à la télématique seront bientôt largement inférieurs à ses bénéfices. Pour autant, un accident dû à cette technologie sera probablement moins accepté par la vox publica qu’un autre causé par une erreur humaine. Mais on touche là au subjectif, à l’évolution des mentalités,et c’est un tout autre débat…

Sources : Michelin Fleet Street

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s