Actualités

Chronotachygraphe : Stoneridge se prépare à l’échéance européenne de 2019

Le chronotachygraphe se prépare à l’annexe 1C pour 2019, succédant au 1B en vigueur depuis 2005. Dans cette optique, Stoneridge a présenté son nouveau modèle réglementaire, qui devrait équiper un bon tiers du marché français.
Le prochain chronotachygraphe entre dans l’ère de l’annexe 1C et Stoneridge s’y prépare. L’appareil devra répondre au règlement UE n° 165/2014 du 4 février 2014, relatif aux tachygraphes dans les transports routiers, avec pour date butoir juin 2019 (avec un retrofit sur 15 ans).

Dans cette optique, l’équipementier a présenté le modèle SE5000 Exakt Duo2 mi-février, qui respecte plusieurs objectifs, en phase avec le règlement n° 561/2006 (relatif à l’harmonisation de dispositions de la législation sociale), le n° 1266/2009 (appareil de contrôle dans les transports par route) et le n° 2016/799 (visant les construction, essais, installation, utilisation et réparation des tachygraphes et de leurs composants).

Reconnaissance immédiate de la carte conducteur


Le système embarqué devra donner la position du véhicule (enregistrée automatiquement à plusieurs reprises sur une journée de travail), communiquer avec les autorités de contrôle lorsque le véhicule est en mouvement (détection d’une fraude à distance), autoriser des interfaces avec les systèmes de transport intelligents…

Dans ce contexte réglementaire, Stoneridge a musclé son appareil, le SE5000 Exakt Duo2, avec des fonctionnalités nouvelles. Objectifs : faciliter les manipulations, sécuriser les entrées manuelles, renforcer les paramétrages et verrouillages sociétés. Par exemple, Stoneridge garantit une lecture et une reconnaissance quasi immédiate de la carte conducteur avec un temps d’insertion, avant possibilité de conduite, de 10 secondes (20 secondes avec saisie manuelle).

Décomptes en temps réel

En version Exakt Duo2, l’appareil dispose de série de la fonction DDS (Driver Décision Support), avec comme application la clé Tacho Link à insérer dans le tachygraphe. Chaque conducteur peut ainsi connaître en temps réel le décompte des temps de conduite, de travail et de repos restants disponibles sur la journée et dans les deux semaines à venir.

Deux applications sont disponibles permettant une utilisation sur support Android. La clé Tacho Link et l’application Tacho Center fonctionnent avec le Stoneridge SE5000 et le VDO1381. De plus en plus, les interfaces sont un sujet central.

590 stations agréées en France

« Le SE5000 fonctionne avec la grande majorité des systèmes FMS », note Olivier Lagarde, directeur commercial France. La grande majorité des systèmes d’origine constructeur proposent une télématique de série. Face à des clients qui disposent de leur propre télématique, de nouveaux réflexes sont nécessaires :

vérifier la connectique du FMS ;

s’assurer de la vitesse de communication sur le CAN C ;

voir que le FMS a bien paramétré sa plateforme distante.

Stoneridge revendique 35 % de parts de marché, en concurrence avec VDO. En première monte, il est omniprésent chez Scania (à 89 %), et bien référencé chez Daf, MAN et Mercedes.

La France dispose d’un réseau de 590 stations agréées chronotachygraphes.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s