Actualités

Nouveau Chronotachygraphe : Nouvelle Carte ?&

Les véhicules de transports de marchandises et de personnes immatriculés à partir du 15 juin 2019 seront obligatoirement équipés de tachygraphes intelligents. Ils seront dotés d’une fonctionnalité liée à la géolocalisation du véhicule et d’une seconde permettant un contrôle à distance du tachygraphe par les forces de contrôle.

Source : VDO

Le chronotachygraphe intelligent fonctionne avec de nouvelles cartes.

Quel impact pour les utilisateurs ?

Les cartes tachygraphe de seconde génération intègrent le nouveau cryptage des données du tachygraphe intelligent.

Les anciennes cartes entreprise et conducteur, d’une validité de 5 ans, continueront de fonctionner sur le nouvel appareil. Les « anciennes » cartes fonctionneront aussi sur les tachygraphes intelligents mais n’enregistreront que le jeu de conduite correspondant à la législation 1B actuelle.

Les transporteurs n’ont donc pas à renouveler immédiatement leurs cartes.

L’inscription « G2 » figure en bas à gauche des nouvelles cartes.

En revanche, une nouvelle carte atelier est nécessaire aux centres techniques et aux forces de l’ordre pour intervenir et contrôler l’appareil. Les centres agréés ne seront donc capables d’intervenir sur le tachygraphe intelligent que lorsqu’ils auront reçu leur carte atelier, en théorie à partir du 16 mars prochain.

Mais globalement, avec le nouveau cryptage des données, l’ensemble des utilisateurs devra mettre à jour ses outils de gestion et d’archivage des données sociales.

Attention : avant le 15 juin 2019, le nouveau règlement europĂ©en sur la protection des donnĂ©es privĂ©es (GDPR) sera entrĂ© en vigueur : il faudra donc que chaque chauffeur donne son consentement explicite pour que les donnĂ©es le concernant puissent ĂŞtre utilisĂ©es. Mais a-t-il vraiment le choix ?


Le lexique :

Le GNSS (Global Navigation Satellite System ou Module de positionnement satellitaire), permet de rĂ©cupĂ©rer des donnĂ©es plus prĂ©cises concernant les itinĂ©raires et le temps de travail. Il enregistre notamment la position du vĂ©hicule en dĂ©but et en fin de service, et enregistrera mĂŞme la position toutes les 3 heures de conduite. Il servira de deuxième dĂ©tecteur de mouvement, pour Ă©viter toute fraude.

L’interface DSRC (Dedicated Short Range Communication ou Communications dĂ©diĂ©es Ă  courte portĂ©e) permettra aux organismes de contrĂ´le de dĂ©tecter les fraudes sans avoir besoin d’arrĂŞter un vĂ©hicule. En se situant Ă  proximitĂ© du vĂ©hicule Ă  contrĂ´ler, les autoritĂ©s compĂ©tentes (DREAL, Douane…) pourront rĂ©cupĂ©rer certaines informations concernant le camion et son chauffeur (vitesse, carte conducteur invalide, donnĂ©es concernant la calibration, l’ajustement de l’heure, panne de capteur, le poids du vĂ©hicule…).

Enfin l’interface ITS (Intelligent Transport Systems ou Systèmes de transport intelligent) assurera la transmission de donnĂ©es vers d’autres systèmes (ordinateurs de bord, applications mobiles, logiciels de gestion de flotte…). L’utilisation d’une interface ITS requerra toutefois l’autorisation du conducteur.


Limite / Critique :

Frontières :

« La principale critique de la fĂ©dĂ©ration porte sur le fait que le nouveau tachygraphe digital n’enregistrera pas les passages de frontières, ce qui obligera le chauffeur Ă  s’arrĂŞter au premier parking pour enregistrer ce passage manuellement. “Cette lacune technique donnera lieu Ă  des situations chaotiques et accidentogènes au premier point d’arrĂŞt appropriĂ© oĂą les chauffeurs devront introduire de façon manuelle oĂą et quand ils ont franchi une frontière”, estime Philippe Degraef, directeur de la Febetra. »

(Source: transportmedia.be)

Vitesse :

On peut aussi s’interroger sur la signalisation routière et la mise Ă  jour des donnĂ©es des donnĂ©es GPS poids lourds ou plutĂ´t du GALILEO PL embarquĂ©.

Compte tenu du nombre hallucinant d’erreurs de limitation de vitesse entre les donnĂ©es des GPS et les limitations de vitesse rĂ©elles, on voit mal comment verbaliser les conducteurs.

D’autre part, existe-t-il une version porteur et une version vĂ©hicule articulĂ© ? Car notre limitation de vitesse est diffĂ©rente sur les routes non prioritaires.

Enfin, il va falloir corriger bon nombre d’erreurs de signalisation.

Bref, de belles batailles juridiques en perspective …

Sécurité des données :

La multiplication de portes d’accès aux donnĂ©es d’un vĂ©hicule pose aussi la notion de risques :

  • Vol des donnĂ©es entreprises (localisation des clients et des conducteurs , frĂ©quence des livraisons,…) au niveau europĂ©en voir mondial.
  • Vol des vĂ©hicules et/ou du fret (accès aux logiciel du vĂ©hicule, gĂ©olocalisation)
  • Prise de contrĂ´le Ă  distance et risques attentât (NICE, STRASBOURG,…)

Vidéo VDO : https://youtu.be/2t-xtpmAUBM

RĂ©pondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s