La conduite en hiver : dix conseils importants

Généralités

Parfois l’hiver arrive plus tôt que prévu et nous éprouvons de la difficulté à nous adapter aux habitudes de conduite nécessaires en présence de neige ou de précipitations verglaçantes.

Imaginez ce qui suit. Vous roulez à 50 km à l’heure et, soudainement, vous aperceviez une personne devant vous sur la chaussée — un petit enfant qui traverse un passage pour piétons en courant… Pourriez-vous vous arrêter à temps?

Une vitesse inappropriée, une visibilité réduite, le fait de talonner un véhicule, une accélération ou un freinage soudain et un entretien insuffisant des véhicules peuvent être désastreux.

En hiver, la traction est réduite, ce qui nuit à la capacité de sortir de la neige, de faire un virage ou d’arrêter.

En règle générale, la distance d’arrêt est doublée sur une chaussée humide, triplée sur de la neige tassée et jusqu’à décuplée sur une route glacée.

La glace sur les routes à une température de -1 °C est deux fois plus glissante que la glace à une température de -18 °C.


Dix conseils importants pour la conduite en hiver

10. Évitez d’utiliser le régulateur automatique de vitesse.

Sur les routes humides et glissantes, si vous utilisez le régulateur automatique de vitesse, un dérapage entraînera l’accélération du véhicule.

9. Demeurez alerte. Pratiquez la conduite préventive.

  • Faites attention aux plaques de verglas sur les ponts et les passages supérieurs, juste avant les intersections et dans les endroits ombragés.
  • Surveillez les autres véhicules qui peuvent glisser.
  • Ralentissez à l’approche des véhicules arrêtés sur le côté de la route et faites preuve de grande prudence près des véhicules d’urgence.
  • Prenez votre temps près des bancs de neige, avancez prudemment et penchez-vous en avant pour améliorer votre vision.
  • Attendez-vous à l’inattendu.

8. Restez loin derrière les chasse-neige. Ne les dépassez pas c’est interdit car des débris peuvent fissurer facilement votre pare-brise.

7. Préparez-vous aux mauvaises conditions routières. Vérifiez les conditions routières et météorologiques.

  • Visitez le site Web Bison futé pour obtenir de l’information sur les routes.
  • Lorsque les conditions sont mauvaises, évitez de conduire ou partez plus tard lorsque les conditions s’améliorent.
  • Remplissez les réservoirs de carburant, d’antigel et de liquide lave-glace.
  • Voyagez avec un téléphone cellulaire entièrement chargé.
  • Indiquez à vos amis et à votre famille vos plans de voyage et votre heure d’arrivée prévue.
  • Si vous êtes en panne, composez le 112 et demeurez dans votre véhicule jusqu’à l’arrivée de l’aide.
  • Allumez vos feux de détresse.
  • Assurez-vous que la sortie tuyau d’échappement n’est pas recouverte de neige ou bloquée par celle-ci pour réduire le risque d’empoisonnement au monoxyde de carbone.

6. Apprenez comment reprendre la maîtrise du véhicule après divers types de dérapage.

  • Si vos roues commencent à glisser, regardez dans la direction de votre destination et tournez le volant dans la même direction.
  • Retirez le pied de l’accélérateur et de la pédale de frein.
  • Tournez le volant dans une direction, puis dans la direction opposée jusqu’à ce que le véhicule aille dans la direction souhaitée.
  • Tout en regagnant la maîtrise du véhicule, appuyez légèrement sur la pédale de frein (pour un dérapage des roues arrière) ou sur l’accélérateur (pour un dérapage des roues avant).

5. Améliorez votre visibilité.

  • Avant de partir, nettoyez la neige et la glace de votre véhicule avant de le conduire afin de voir à travers le pare-brise et les glaces et dans les rétroviseurs.
  • Assurez-vous que les optiques de phares sont dégagés et rappelez-vous de nettoyer le capot pour prévenir que la neige s’envole vers les véhicules qui vous suivent.
  • Secouez la neige de vos chaussures avant de prendre place dans le véhicule afin que votre pied ne glisse pas de la pédale de frein lorsque vous avez besoin d’arrêter et afin d’éviter la condensation intérieure.
  • Attendez que les glaces soient désembuées avant de partir.
  • Portez des vêtements d’extérieur qui n’obstruent pas votre vision.
  • Allumez les feux de croisement lorsque la neige tombe abondamment ou qu’il y a du grésil pour aider les autres à mieux vous voir.
  • Si le temps est ensoleillé, servez-vous du pare-soleil ou de lunettes de soleil polarisées pour conduire (elles améliorent la perception des reliefs comme les feux jaunes ce nuit).
  • Avancez prudemment près des bancs de neige.

4. Entretenez votre véhicule et installez des pneus d’hiver.

  • Conservez votre véhicule en bon état de fonctionnement en suivant le calendrier d’entretien indiqué dans le manuel du propriétaire.
  • Faites votre véhicule pour l’hiver. Vérifiez le niveau des fluides, les essuie-glaces et la batterie.
  • Vérifiez l’état des pneus. (Vérifiez aussi la roue de secours!) Des pneus trop usés ont une adhérence très réduite, ce qui peut mener à une perte de maîtrise du véhicule dans des conditions glissantes. Bien qu’en vertu de la loi la profondeur minimale exigée de la bande de roulement soit de 1,6 mm, une profondeur supérieure à 4,8 mm accroît votre sécurité dans la neige ou sous la pluie.
  • Assurez-vous de gonfler adéquatement les pneus pour obtenir une traction optimale.
  • Installez des pneus d’hiver. Les pneus d’hiver surclassent tous les autres pneus à une température de 7 °C ou moins. Selon diverses études, l’utilisation de pneus d’hiver accroît la traction, facilite le déplacement du véhicule dans la neige et peut réduire la distance d’arrêt de 25 % et plus.

3. Conduisez en douceur.

  • Accélérez, freinez et faites des virages en douceur et de manière graduelle.
  • Freinez en douceur pour éviter une perte de traction.
  • Lorsque vous faites un virage, tournez le volant juste assez pour suivre la trajectoire souhaitée.
  • Ne freinez pas en tournant le volant en même temps — vous pouvez perdre de la traction.
  • Appuyez doucement sur l’accélérateur en partant pour éviter de glisser dans la mauvaise direction ou de faire tourner les pneus et de rester pris.
  • Freinez plus tôt que vous le feriez normalement et vous aurez une distance accrue pour arrêter.
  • Le risque de blessure est élevé aux intersections où la glace tend à s’accumuler et où il peut y avoir des piétons ou d’autres véhicules qui se retrouvent dans votre trajectoire.
  • Utiliser le frein moteur au maximum et le ralentisseur très progressivement.

2. Maintenez une bonne distance entre votre véhicule et celui qui vous précède.

  • Dans des conditions idéales, adoptez une distance de quatre secondes sur les routes urbaines et de six secondes sur les autoroutes.
  • En hiver, augmentez considérablement la distance.

1. Ralentissez pour conserver votre traction et réduire la distance d’arrêt totale.

  • Les limites de vitesse affichées ne sont pas une cible.
  • Elles représentent la vitesse maximale recommandée dans des conditions idéales.
  • Sur la glace ou la neige, vous devez conduire en fonction des conditions.
  • Conduisez à une vitesse bien inférieure à la limite de vitesse.
  • Prévoyez plus de temps pour votre voyage en partant plus tôt. Évitez la tentation de conduire trop vite pour les conditions routières en prévoyant plus de temps pour votre voyage

Nb : Conservez une trousse de survie par temps froid dans votre véhicule. Elle devrait inclure une bougie et des allumettes, de l’eau, des aliments non périssables, une torche, une trousse de premiers soins, des réflecteurs, des câbles volants, une pelle, un grattoir, des vêtements chauds, des bottes et des couvertures.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s