REMC : La compétence 1

MAITRISER LE MANIEMENT du véhicule dans un trafic faible ou nul

Assumer personnellement ses responsabilités citoyennes, juridiques et sociales

Description de la compétence

Au-delà de la simple application des règles, le conducteur doit comprendre le pourquoi de la réglementation relative à la conduite.

Il doit également prendre conscience des facteurs agissant sur le niveau de risque et comprendre les interactions entre ces facteurs.

Il tiendra ainsi compte en circulation de ses capacités et de ses limites.

Il devra anticiper pour adopter une conduite apaisée.

Cela lui permettra également de comprendre, en les manipulant, le rôle des éléments du véhicule utiles à une conduite sûre et économe et de prendre conscience des liens entre le développement durable et la mobilité.

Enfin, il devra prendre conscience du rôle de l’éducation et de la formation dans la construction de ses compétences de conduite et de son accès à l’autonomie.

Contexte(s) de mise en oeuvre

La compétence doit être mise en oeuvre au travers de mises en situation simulées ou réelles.

Cette compétence ne fera pas spécifiquement l’objet de mises en oeuvre.

Cette compétence transversale sera travaillée lors des apprentissages réalisés tout au long de la formation et l’acquisition des trois autres compétences définies dans ce référentiel.

Sous-compétences associées

Obligations administratives et civiles concernant la conduite automobile :

  • Les notions sur l’histoire et la structure du code de la route ;
  • en comprendre la nécessité ;

Les modalités des systèmes d’accès graduel à la conduite existant en Europe :

  • permis d’apprentissage ;
  • permis provisoire ;
  • permis à points.

Sanctions administratives et pénales en lien avec la circulation et la sécurité routière :

  • Les principales sanctions administratives et pénales concernant la circulation routière ;
  • Les notions des principaux textes juridiques européens : directives de l’Union européenne et transpositions françaises ;
  • Les limitations de vitesse dans quelques pays étrangers ;
  • La législation concernant l’alcool et la conduite dans quelques pays étrangers ;
  • Le rôle du permis d’apprendre (conduite accompagnée) ;

Le rôle du permis probatoire.

  • Evolutions réglementaires et rôle du système contrôle-sanction pour la sécurité :
  • Notions des principaux textes réglementant la conduite automobile en France.

Assurances :

  • La lecture d’un contrat d’assurance et sa compréhension ;
  • Contracter et résilier un contrat.

Compréhension de la nécessité de suivre un programme éducatif et une formation pour acquérir un niveau de conduite limitant les risques :

  • Notions sur le système de formation des conducteurs et son coût social ;
  • L’organisation et l’évolution de la formation des conducteurs en France ;
  • Les incidences tarifaires liées à la formation à la conduite.
  • Différentes étapes du programme éducatif et de formation à la conduite pour évaluer sa progression.
  • Approche analytique et pragmatique des erreurs de conduite et/ou de comportements afin d’améliorer ses compétences de conducteur.
  • Concept de l’autonomisation et de la prise de décision dans l’apprentissage de la conduite automobile.
  • Intérêts d’une période de conduite accompagnée pour développer l’autonomie.
    • Bénéfices de l’expérimentation de la conduite autonome dans l’apprentissage.
    • Facteurs de risque spécifiques chez les conducteurs novices, notamment en relation avec les caractéristiques de la jeunesse, l’inexpérience et les difficultés de compréhension des situations de conduite :
    • L’utilité d’une démarche psychosociale et psychopédagogique dans l’acquisition d’une expérience de la conduite automobile afin d’améliorer les comportements sécuritaires.
  • Comprendre que la construction de l’expérience post-permis tirera bénéfice d’une formation initiale basée sur la compréhension des risques.
    • Apports de l’expérience dans l’appréhension et la maîtrise des risques et dans l’autoévaluation de sa conduite.
    • Théories du risque (homéostasie du risque, modèle du risque zéro, modèle de l’évitement de la menace, modèle hiérarchique du risque…).
  • Approches représentationnelles de la conduite, de la formation et de l’examen du permis de conduire.
    • Rôle et fonction de l’examen du permis de conduire en termes de sécurité routière.

Matrice GDE (analyse et autoévaluation de ses compétences à manipuler et à gérer son déplacement, mais aussi analyse et autoévaluation du contexte de son déplacement et de sa personnalité de conducteur).

  • Variabilité du comportement en fonction de la situation et de l’évaluation de ses capacités :
  • L’influence des états émotionnels durables ou temporaires sur les comportements en conduite ;
  • L’importance de l’influence des motivations sur les comportements ;
  • Les attitudes à l’égard du risque, des autres usagers et de la réglementation ;
  • Les approches complexes de la frustration, de l’agressivité et de la prise de risque au volant.
  • Analyse et autoévaluation de ses limites perceptives, analytiques et sensorimotrices.
  • Définition des compétences nécessaires à une conduite sûre et citoyenne (notion de performances, d’autonomie, de respect des règles…).
    • Notions des marges de sécurité dans la conduite automobile (stratégies d’observation, de prospection et d’analyse des situations de conduite).

Concepts du phénomène automobile en France :

  • Les notions du coût du développement du réseau routier et de son entretien ;
  • Les notions du coût des accidents ;
  • Les notions des études coût-bénéfice en matière de sécurité routière ;
  • Les notions de la production nationale et mondiale des voitures ;
  • Les notions de l’importance et de la répartition du parc automobile en France ;
  • Les notions de kilométrage parcouru annuellement par les véhicules en France ;
  • Les notions de l’importance du commerce et de la réparation des automobiles dans l’économie nationale ;
  • Les notions de l’importance économique de la consommation de carburant en France et les nouvelles énergies ;
  • Les éléments comparatifs avec quelques pays étrangers.

Impact économique de la voiture sur le budget des personnes :

  • Les éléments de choix, d’achat et de vente d’une voiture ;
  • Les révisions périodiques et leur rôle sur la garantie de la voiture ;
    • Le calcul du prix de revient kilométrique et annuel ;
    • L’assurance obligatoire ;
    • Les assurances facultatives ;
  • Les avantages et inconvénients de la location d’une voiture ;
  • Les préceptes de choix de son mode de transport.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s